• Les agressions, c'est maintenant

    Vers 17 h 15, alors qu’il marchait avenue de Gaulle, le plus jeune des garçons a senti une main se poser sur sa nuque. « Il a cru que c’était un ami qui venait lui dire bonjour », raconte sa mère, « mais en même temps, il a senti le froid d’une lame. »

    Se retournant, les deux camarades se sont retrouvés face à deux inconnus. Celui qui avait posé la main sur le cou du lycéen a demandé à voir son portable. « Ça ne l’a pas intéressé, puis il a vu son casque audio MP3. Il l’a demandé pour l’essayer. Mon fils a refusé. »

    L’agresseur a alors brandi un couteau qu’il avait dissimulé après l’avoir apposé sur la nuque du garçon. « Il a arraché le casque et donné un coup de couteau vers la poitrine de mon fils. Il a juste eu temps de l’esquiver. Il s’est fait insulter et menacer : « Sale blanc ! Si tu poucaves (NDLR : dénoncer), t’es mort ! » Il s’est pris un coup de pied dans les côtes. Pendant ce temps, l’autre jeune retenait son copain pour l’empêcher d’intervenir. Dès que les voleurs sont partis, il nous a prévenus et la police a été appelée. Deux voitures sont arrivées très vite. »

    Grâce au signalement, les deux fuyards ont été retrouvés quelques minutes plus tard dans le parc de la Comédie. L’un et l’autre ont seulement quinze ans. Remis en liberté, le complice est convoqué devant le délégué du procureur, l’auteur principal devant le juge des enfants. La victime, quant à elle, se remet très mal de l’agression. « Mon fils n’est plus tranquille. Il n’ose plus sortir. Il a peur d’aller au lycée. »

    http://www.lunion.presse.fr/region/il-arrache-un-casque-audio-sous-la-menace-d-un-couteau-ia3b24n318071

     

    « L'annulation de contrat, c'est pas maintenantLa grande claque, c'est maintenant »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :